mercredi 23 septembre 2015

Un peu d'Islande:

Lundi 13 juillet 2015:

Nous avons voyagé avec la compagnie Icelandair. Nous avons acheté les billets le 20 septembre (pour un départ le 13 juillet) pour la somme de 883 euros par personne.
La compagnie Icelandair a un gros défaut: il faut payer ses repas à bord. Seule une petite collation est offerte pendant le vol. Mais elle a aussi un atout indéniable: deux bagages de 23 kg par personne sont acceptés en soute sans frais supplémentaires. Cela a donc été l'occasion pour nous d'emmener pour la 1ère fois nos deux tentes "2 secondes" avec nous.
L'aéroport de Keflavik est plutôt moderne et on peut très bien s'y restaurer à des prix relativement abordables.
Comme nous faisions escale en Islande, nous avons aussi décidé d'en profiter en choisissant un temps d'escale plutôt long (un peu plus de 6 heures), cela nous diminuait le prix du billet et nous a permis de sortir de l'aéroport pour aller au Blue Lagoon.
Ce site est un incontournable (ou presque) en Islande. On se baigne dans un très grand bassin extérieur chauffé par la géothermie.
Le lien du site : http://www.bluelagoon.com/
 

Photos prises à l'extérieur du site :




Photo prise dans l'enceinte du Blue Lagoon :




Tarif: nous avions réservé nos billets sur leur site. Le prix est de 45 euros par personne (tarif en été).
Après paiement, on peut directement imprimer les tickets d'entrée.

Le transport: plusieurs options:

- En voiture de location: après vérification des tarifs, il s'avère que pour une journée, même si on avait pris le plus petit modèle, on en avait largement pour plus de 100 euros (sans compter les frais de carburant) + un temps de prise en charge qui peut être variable. 

- En car: ce service est même directement proposé sur le site du Blue Lagoon. Mais ils conseillent fortement de réserver sa place en été et les horaires sont précis. Venant le jour même par avion, nous n'étions pas à l'abri d'un retard quelconque, nous avons donc abandonné l'idée de prendre le car.

- En taxi : à quatre, c'est la solution la plus avantageuse: pas de contraintes horaires, pas de réservation à faire, ils acceptent les euros et pour la plupart, on peut même payer par carte de crédit.
L'aller-retour nous a coûté 85 euros. Sachant que le chauffeur très sympathique a été tout content quand on lui a proposé de nous rechercher au retour pour nous ramener à l'aéroport. Chaque trajet dure 20 minutes.


Bilan de cette sortie:
Très curieux de se baigner dans une eau bien chaude avec une température extérieure à 13° et un ciel tout gris. De la silice sous forme de crème est à disposition au bord des bassins et quasi tout le monde s'en étale sur le visage car c'est, dit-on, bon pour la peau.
Bon, l'expérience est quand même chère : 265 euros au total à 4 (transport inclus). Nous y sommes restés 3 heures et demi (on a un peu fait traîner les choses). L'endroit est atypique, moins bondé que je ne le pensais et puis on a quand même passé un très bon moment de détente entre deux avions. C'est le genre d'expérience qu'on s'offre une fois dans sa vie.
Je vois aussi comme intérêt qu'on a réussi à dormir un peu dans l'avion entre l'Islande et Denver car notre escapade nous avait fatigués et bien délassés.

Arrivée dans le Colorado:

Nous arrivons à l'heure prévue à Denver (18h35) et le fait d'avoir dormi un peu dans l'avion nous permet d'arriver à peu près frais et aux taquets devant le loueur de voiture (Dollar Rent a Car).
Nous tombons sur une jeune fille au comptoir très aimable qui, juste à un moment donné, nous  propose les fameuses assurances complémentaires mais sans insister.
Pour avoir le modèle de voiture que j'avais choisi (la Jeep Grand Cherokee), j'avais préparé mon petit billet au cas où, pour l'aider à me donner ce que j'attendais. Mais nul besoin de cela car elle nous invite tout simplement à aller sur le parking et choisir ce qu'on veut.
Nous avions déjà réservé via Dollar en 2013 et cela ne s'était pas passé comme ça.
Bonne et mauvaise surprise sur le parking, je vois au moins 3 Jeep alignées quasi neuves mais ce sont de simples "Cherokee".
Heureusement, nous voyons 2 XTerra  (Nissan) garées juste à côté.
La garde au sol est haute et ce type de voiture est un vrai 4x4 avec la fonction "Low Range". C'est certes un peu plus rustique que la Cherokee à l'intérieur mais suffisamment spacieux pour y rentrer toutes nos affaires.
Nous dormirons ce soir au Days Inn sur Tower Road pas très loin de l'aéroport. Hôtel propre mais d'une décoration très impersonnelle.

Mardi 14 juillet 2015:

Notre première "vraie" journée sur le sol américain se déroulera apparemment sous un ciel bien gris. Après un passage obligé au Walmart local pour acheter les quelques ustensiles manquants et de quoi tenir environ 3 jours au plan nourriture et eau, nous nous dirigeons vers Glenwood Springs qui sera notre point d'arrivée ce soir.
Comme nous disposons d'une après-midi entière, nous décidons d'opter par un détour vers Georgetown en passant par le Guanella pass. Mais peu après, nous avons la désagréable surprise de le voir en travaux et c'est avec quasi une heure de plus prévue sur notre planning que nous arrivons à Georgetown ... sous des trombes d'eau.





Georgetown :



Vu la météo, nous nous réfugions dans un pub histoire de goûter aux premiers "pies" du circuit. Je prends une tarte aux myrtilles et là, il faut bien admettre, que nos pâtisseries françaises sont quand même bien meilleures ...
C'est sous un ciel toujours menaçant que nous arrivons en toute fin d'après-midi à Glenwood Springs. Nous ne sommes pas trop enjoués d'autant plus qu'on y a réservé un camping pour la première nuit: http://www.amisacrescampground.ws/ c'est un camping privé, fait de bric et de broc, assez proche de la route mais le propriétaire est très sympa.
Comme il brouillasse un peu dehors, nous ne dérogeons pas à la règle d'aller au restaurant dans ce cas de figure. Nous choisissons le Glenwood Canyon Brew Pub. Et cela s'avère un excellent choix: très bonnes viandes et salades le tout arrosés d'une bière brassée sur place.
Voilà qui sauve une journée dans l'ensemble assez creuse accompagnée d'une météo bien maussade. Vivement demain !

Mercredi 15 juillet 2015:

Le grand ciel bleu est enfin présent ce matin !
Aujourd'hui, le programme est assez chargé car nous allons enchaîner deux belles randonnées très connues dans le Colorado.
La première sera Hanging Lake. On nous a dit d'y être avant 9h30 car le parking est vite plein et aucune possibilité de se garer à côté le long de la route (la police veille). Nous y serons donc à 8h45.
La rando commence par une portion bien plate le long d'une piste cyclable (environ 1 km) puis les hostilités commencent car 50 minutes de grimpette nous attendent. Mais je dois dire que la récompense est vraiment au bout car ce lac suspendu est vraiment superbe.


En contournant la plate forme en bois par la droite, on peut monter sur un rocher et avoir ainsi un autre point de vue :






Les nuances de vert, les arbres morts tombés dans le lac, l'eau transparente et les multiples cascades font de cet endroit un cadre idyllique.
Au retour, nous tournons sur notre gauche vers Spooting Rock. Cela prend 3 minutes et on peut accéder à une cascade qui sort littéralement de la roche:


 
On peut même s'amuser à passer derrière sans être mouillé:
 
 
En tout, cette randonnée nous aura pris 2h15 avec les pauses bien sûr.
Randonnée Hanging Lake :

Distance: 2,8 km environ soit 5,6 km en aller retour
Dénivelé: 320 m
Temps: 2 heures AR sans les pauses
Distance depuis Glenwood Springs: 15 km environ

Arrivés au parking, nous partons pour notre prochaine destination: Beaver Lake.



Nous y trouvons un joli lac, idéal pour pique-niquer. Par contre, le ciel se couvre:


Mais ce n'est pas le but de la journée puisqu'une 2ème randonnée nous attend, celle qui nous mènera à Crystal Mill.
Pour y accéder, si vous ne possédez pas au moins un bon SUV, alors il faut rester garé à Beaver Lake.
Ayant loué un vrai 4x4, nous essayons de gagner un peu de terrain pour raccourcir un tant soit peu la longueur de notre 2ème marche du jour. Mais très vite, le sentier comporte de multiples gros cailloux affleurants, nous nous contenterons donc d'un bon mile de gagné (soit deux en AR) en trouvant une place sur le côté. 
On démarre notre randonnée et tombons assez vite sur Lizard Lake.


Le chemin est très pittoresque et offre tout ce qu'on attendait d'une  randonnée dans le Colorado : des montagnes boisées, des conifères, des lacs, des rivières à truites ...


 

Et puis après quelques kilomètres facilement avalés, on arrive à la fameuse ruine :

 





 Une vue panoramique:
 
 
Randonnée Crystal Mill:
Quelques éléments sur cette randonnée:
 
On peut facilement la raccourcir à 12,5 km en AR si vous tentez de vous garer entre Beaver Lake et Lizard Lake.
Nous avons mis au final 4h10 (avec une longue pause au moulin) pour faire cette randonnée.
Sur la route du retour, on fera quand même un bref arrêt à Redstone
qui a l'air assez touristique mais en cette fin d'après-midi, le village semble assez désert. Ancienne petite ville minière (charbon) au début du XXème siècle, Redstone a bien failli devenir une ville fantôme. Aujourd'hui, pas mal de boutiques de souvenirs et de petits artisans ont pignon sur rue.
 
Les anciens fours à coke:
 


 
Mais ne traînons pas, car ce soir, nous passerons notre première nuitée "de charme" à l'hôtel Colorado à Glenwood Springs.
Hôtel historique : jolis jardins, très grand hall avec piano à disposition, escalier monumental, moquette épaisse au sol et meublé avec goût.
Surprise quand nous arrivons car l'hôtesse d'accueil nous surclasse et nous offre une suite pour la nuit. A moins de 140 $ la nuit, c'est définitivement un très bon rapport qualité-prix. Sachant qu'on a dormi dans pas mal d'hôtels de chaîne pour 100-110$, ce surcoût est amplement mérité et puis demain nous campons, donc on peut se permettre ça...
Pour optimiser le prix de la nuitée dans un hôtel, nous appliquons la technique découverte cette année de passer par le site de cashback iGraal, puis de réserver la nuit via une centrale comme booking.com ou hotels.com (cette dernière est mieux car le cashback est plus conséquent) ou sinon directement sur le site internet de  l'hôtel si le prix affiché est moins élevé que celui des centrales (mais alors pas de cashback).
 
 
 
Sommaire: